Les méthodes d’entretien d’une scie plongeante

Avoir une scie plongeante nécessite qu’elle soit entretenue. En effet, un nettoyage régulier de cette machine à scier participe à sa longue durée de vie. Des méthodes spécifiques sont à connaitre pour réussir cet exploit. L’une d’entre elles est bien entendu le nivelage.

L’entretien courant

Avant toute utilisation de la scie plongeante prenez pour habitude de nettoyer sa lame à l’aide d’un chiffon imbibé d’huile. Soyez prudent pour ne pas vous blesser. Après l’avoir utilisé, nettoyez-la aussi avec le pinceau ou un chiffon imbibé d’alcool à brûler. Avec un chiffon propre, essuyez-la ensuite et dégraissez-la avec la vaseline. Les poudres poussiéreuses qui sont restées sur l’appareil pourront ainsi être enlevées.

L’entretien contre la graisse

Afin d’assurer un bon fonctionnement de la scie plongeante, il est très important de lui appliquer très souvent de l’huile spéciale. La vaseline est cependant suffisante pour un entretien parfait de la lame de votre outil. Aussi, lors du rangement positionnez-la en verticale loin de l’humidité. Dans le cas contraire, elle risquerait de se rouiller.

L’entretien annuel

Pour une bonne performance de la scie plongeante et pour le maintien du caractère tranchant de sa lame, un entretien régulier est nécessaire. Ceci se fait suivant certaines méthodes bien spécifiques qui se résument comme suit (voir ce site comparatif pour en savoir encore plus) :

  • Le nivelage

Au cours de l’utilisation de cette machine, il peut arriver que les dents soient usées et que la lame se bloque à l’intérieur de ce que vous découpez. C’est une technique qui consiste en réalité à mettre la machine au-dessus de l’établi qui sera serré entre les planches concernées. La denture est dans ce cas tournée en votre direction. En vous servant de la lime plate, vous allez donc travailler toutes les dents et ceci à la même hauteur.

  • L’affûtage

Pour cette méthode, vous aurez surtout besoin d’une lime d’affûtage. En procédant régulièrement à ce type d’entretien sur votre scie, la lame sera ainsi aiguisée. C’est justement ce qui assure l’efficacité et la rapidité de l’appareil lors des découpes. Aussi, avec cet entretien régulier de la lame, vous économiserez de l’argent dans l’achat intempestif de lame. Vous pouvez affuter vous-même votre lame en vous servant d’une affuteuse.

  • Poudrage

La vitesse de la scie plongeante serait au top par un poudrage régulier de sa lame. Il est donc nécessaire que vous la poudriez afin de conserver sa qualité de travail et la précision. Il constitue donc une méthode d’entretien primordial pour la préservation du bon fonctionnement et de l’efficacité de la scie.

  • Avoyage

Cette méthode intervient lorsque la denture de la scie se met à bouger de droite à gauche. Elle lui permet dans ce cas de régler l’écartement des dents en rapport avec l’axe de la lame. C’est en effet une méthode d’entretien qui élargit un tant soit peu la taille de la découpe sans pour autant bloquer la lame au bon milieu.

Ce sont souvent les scies plongeantes qui ont une denture rectiligne qui sont confrontées à ce genre de souci. Cette opération peut se réaliser avec une pince à avoyer qu’il serait possible de régler suivant le nombre de dents.

Pour un entretien contre la rouille

Pour la prévention de votre scie contre la rouille, plusieurs produits sont disponibles. Toutefois, vous pouvez le faire vous-même en évitant de ranger votre outil dans un endroit humide. Vous pouvez aussi disposer finement sur l’outil de l’huile (paraffine, vaseline).

À lire …

Quelle presse à repasser choisir pour votre famille ?