Les différents types de combustible pour fumoir

Le fumoir doit s’avitailler en combustible de sorte à produire de la fumée. Le combustible est un élément indispensable au fumage des aliments. Pourtant, les amateurs d’art culinaire trouvent différents types de ces matières, lesquelles sont à considérer pour obtenir une meilleure saveur et des arômes exquis.

L’importance de la sélection

Les cuisiniers découvrent différentes matières produisant de la chaleur par combustion. En réalité, la saveur de la viande fumée est intimement liée au type de combustible employé. Il paraît que les aliments fumés à froid ne sont pas si savoureux que les aliments fumés à chaud. Cela peut être l’inverse selon le bois utilisé. Cependant, il est hors de question que les maîtres queux choisissent le combustible à la diable.

Les cuisiniers distinguent deux grandes catégories de combustibles. En effet, la sélection se rattache au type de fumages. Les amateurs d’art culinaire fument ses aliments à froid pour les sécher, et par suite pour les conserver. Pour cela, il s’agit de sélectionner les sciures. D’autre part, s’ils veulent que ses aliments soient fumés et cuits, ils doivent procéder au fumage à chaud. Pour cela, il faut utiliser les copeaux. Pourtant, quelle que soit la catégorie de combustibles, l’idée consiste à éviter de procéder à la sélection à tort et à travers. Au fait, il ne faut pas prendre les bois étant déjà traités par les produits destinés pour prendre soin des objets en bois. Il paraît que ces produits provoquent la présence de toxines dans ceux-ci. Les bactéries, lesquelles se multipliaient dans le bois, produisent des toxines. Le traitement élimine les bactéries, mais il ne sert pas à enlever ces toxines car celles-ci n’apparaissent qu’au moment où les bactéries sont éliminées. Ces toxines possèdent un pouvoir pathogène du fait qu’elles comportent un poison qui peut s’introduire dans le sang. Elles portent préjudice à la santé des consommateurs si elles sont transmises dans les aliments.

Le combustible selon les types des aliments

Généralement, ce sont les fumoirs à bois qui doivent être approvisionnés en combustible. Le cuisinier est obligé de choisir entre différentes sortes de bois en fonction des viandes fumées. Premièrement, en ce qui concerne les pièces de viande de bœuf, il est préférable d’adopter le mesquite. Celui-ci est capable de donner de la saveur succulente à la viande. Le chêne aussi est un autre type de bois qui est très fiable lorsqu’il s’agit de fumer de la viande de bœuf. Il est destiné spécialement au fumage longue durée. D’ailleurs, l’hickory, le cerisier et le prunier sont tous des bois pour la fumaison de viande rouge.

Ensuite, le pommier, l’érable et le cerisier sont utilisés de préférence pour le fumage de la viande de porc. Pour fumer la chair de volaille, le cuisinier prend le pommier et l’érable, lesquels sont très fiables pour fournir une saveur délicieuse. Le charme, l’érable et l’aulne conviennent à tous les morceaux de viande. Par ailleurs, pour une longue fumaison, le bouleau est une sorte de bois difficile à entamer, il peut faire l’affaire.

En savoir plus…

A lire aussi : La ponceuse vibrante pour donner un coup de neuf à vos meubles en bois