Humidificateur : comment ça marche

L’humidificateur fait partie de ces nombreux appareils dont nous ne pouvons nous passer. Souvent disponible au rayon des articles électroménagers, l’humidificateur a pour fonction principale de régler l’hygrométrie d’une pièce. L’hygrométrie représente le pourcentage ou la quantité d’humidité disponible dans l’air.

Pendant la période hivernale en effet, le fonctionnement du chauffage rend l’air ambiant sec. De ce fait, il devient difficile à respirer. Le rôle d’un humidificateur revient par conséquent à rendre cet air plus agréable à respirer en y apportant un peu plus d’humidité. Par conséquent, il apaise vos problèmes de bronchite, d’infections nasales et de conjonctivite.

Alors, un humidificateur, comment ça marche ?

Le principe de l’humidification de l’humidificateur

Il existe deux catégories d’humidificateurs : ceux à usage industriel et ceux à usage domestique. Parmi les humidificateurs à usage domestique, l’humidificateur par évaporation est le plus connu. C’est en même temps le plus courant et le plus simple à utiliser. Les autres types d’humidificateur à usage domestique sont les humidificateurs à ultrasons et à vapeur tiède ou chaude.

Peu importe le type, les humidificateurs fonctionnent tous suivant le même principe. Il s’agit d’un réservoir qui contient de l’eau généralement non traitée et potable. Par un système d’évaporation, la température de cette eau augmentée. Elle sera ensuite transformée en vapeur pour être redistribuée dans la pièce où elle est placée.

Cette description est simplifiée, car le processus de l’humidification est bien plus complexe. Il fait interagir toutes les composantes de l’humidificateur.

Si vous voulez continuer avec ; wikipedia

Les composantes et les caractéristiques générales de l’humidificateur

Les composantes sont au nombre de huit. Il s’agit avant tout du récipient d’eau, élément fondamental. Vient ensuite la surface d’évaporation par laquelle passe l’eau traitée pour apporter plus d’humidité à l’air ambiant. Le bac de récupération, le tuyau et le couvercle de régularisation, le bac et la pompe capillaire ainsi que l’extracteur de calcaire.

L’humidificateur se branche sur le secteur et doit toujours se trouver en position éteinte lorsqu’il est prêt à être utilisé. Il faut veiller à ce que la tension indiquée et requise pour sa base corresponde à celle de la tension locale.

Le processus de l’humidification de l’humidificateur

Il débute par la mise à contribution de la surface d’évaporation. Celle-ci se sert de l’eau contenue dans le bac capillaire et met en marche la pompe capillaire. L’eau est par la suite entraînée dans le bac de récupération : il va remplir sa surface de haut en bas puis tomber goutte par goutte dans ce bac.

Si vous voulez continuer avec ; Quels sont les avantages des casques sans fil ? On vous dit tout

Il va par la suite s’évaporer pour permettre la circulation de l’air et fermer le tuyau de récupération par le bas. Cette opération va empêcher l’air d’affluer et par conséquent empêcher l’eau de sortir du récipient de l’humidificateur.

Entre-temps, l’eau restante au niveau du bac capillaire va s’évaporer à travers la surface d’évaporation. Celle restante dans le bac de récupération sera aspirée par l’extracteur de calcaire pour également s’évaporer par cette même surface d’évaporation.

A présent, l’air peut encore transiter par le tuyau de récupération et l’eau par le bac capillaire. Le processus reprend son cours et ainsi de suite.

Nous vous invitons à venir sur ce site pour avoir davantage d’informations sur l’humidificateur.